Le monde universitaire est en pleine transformation. La production du savoir évolue rapidement. Il en est de même pour la formation et pour la diffusion de la connaissance. Plongées dans le monde numérique, ces activités se renouvellent et visent des étudiants et, plus largement, une communauté qui baignent dans cet environnement.

La mission universitaire s’ouvre depuis toujours sur la sphère internationale. À l’heure de la mondialisation, cette sphère est vécue plus densément et dans l’instant. Consciente de ces enjeux, l’Université de Montréal est appelée à prendre un tournant.

Nous nous engageons dans une réflexion sur notre avenir. Il importe de considérer le projet académique qui sera au cœur du développement de notre établissement pour les prochaines décennies et de faire en sorte que nos modes d’organisation contribuent pleinement à la réalisation de ce projet.

C’est maintenant qu’il faut agir, car le surplace est indéfendable. Le recteur Guy Breton affirme à juste titre que « le statu quo est un risque trop grand à prendre. »

L’Université de Montréal n’est pas en crise. Si c’était le cas, il serait bien tardif de se poser ce genre de question. Devant les nombreux défis présents et à venir, l’inaction équivaudrait à accepter un lent repli de notre établissement en formation et en recherche, et, dans la foulée, la qualité de nos diplômes serait menacée.

Dans son allocution du 9 novembre dernier, le recteur nous a invités à rendre notre université plus agile. C’est ensemble que nous allons y parvenir. Que vous soyez professeur, chargé de cours, membre du personnel administratif, étudiant, diplômé ou retraité, votre opinion compte. Ne ratons pas ce rendez-vous.

Ce site Web est conçu pour vous informer au fur et à mesure du processus de transformation et vous permettre de participer à la réflexion. Explorez-le et faites-nous part de vos idées. Je vous invite particulièrement à lire le document Réflexion sur la transformation de l’Université de Montréal, qui inspire notre démarche.

Ensemble, nous saurons nous donner une université leader dans un monde qui se redéfinit. Notre engagement et notre compétence feront que, collectivement, nous réussirons, et ce, au profit de toute notre communauté. Commençons maintenant.

Le vice-recteur au développement académique
et à la transformation institutionnelle
Gérard Boismenu